Trailer du film de zombies argentin Los que vuelven

La cinéaste argentine Laura Casabe poursuit son exploration du cinéma de genre en s’attaquant au mythe du zombie avec Los que vuelven. Une approche très différente de ce que nous avons l’habitude de voir, imprégnée des légendes guaranis.

Avec son premier court métrage en 2010, La vuelta del malón, abordait à sa façon et en immersion dans une culture ancestrale, le mythe du zombie et du retour à la vie. Presque 10 ans plus tard, elle y revient, après deux longs métrages n’ayant rien à voir. Avec Los que vuelven, elle aborde la mythologie et le bestiaire lié au genre de façon tout à fait nouvelle, évidemment très « sud-américaine » dans son approche, sa mise en scène et sa rythmique. Présenté avec succès au festival Mar del Plata en novembre dernier, Los que vuelven a tout pour se faire une place de choix dans un cinéma de genre alternatif. Devant sa caméra, on retrouve notamment María Soldi, Lali Gonzalez et Alberto Ajaka.

Une femme prie pour le retour à la vie de son fils. Heureusement, ses prières sont entendues par l’Iguazú, la mère du jour et de la nuit, et le bébé abandonne la mort dans un cri vital et assourdissant, comme le son produit par la puissante cascade. La légende dit que l’invocation de l’Iguazu, aussi puissant soit-il, est interdite, et la rupture de ce pacte aura des conséquences…

Votre avis ?

0 0
elit. et, tempus nunc Donec luctus massa dapibus ut Aliquam