fbpx

Trailer du film de vampire basque Ilargi Guztiak, Todas las lunas

Le cinéma basque se porte extrêmement bien, et notamment son cinéma de genre qui ne cesse de surprendre. A l’image de ce Ilargi Guztiak, Todas las lunas, second long métrage d’Igor Legarreta, qui revisite le mythe du vampire avec élégance.

Le nom d’Igor Legarreta n’est pas encore connu du grand public. Pourtant, il s’agit d’un des grands talents apparus en Espagne ces dernières années. Après de nombreux courts métrages et quelques épisodes de séries TV, il s’est fait un petit nom en tant que scénariste. D’abord en co-signant le scénario de Spectre, le segment des Películas para no dormir signé Mateo Gil, puis en co-signant à nouveau le scénario de l’excellent et trop méconnu film de SF Automata de Gabe Ibáñez. En 2018 il réalise son premier long métrage, le thriller Cuando dejes de quererme, mais cette fois sans participer à l’écriture. Et cette année, le voici de retour avec un film qui porte véritable sa signature, qu’il a co-écrit avec Jon Sagalá et qu’il met en scène : Ilargi Guztiak, Todas las lunas. Il s’agit d’un drame historique qui revisite le mythe du vampire, et qui est clairement aussi séduisant que le fut Morse à sa sortie. Le film est porté par la jeune Haizea Carneros, entourée d’Itziar Ituño, Josean Bengoetxea et Zorion Eguileor. La photo est signée Imanol Nabea, qui s’est fait la main sur de nombreuses productions espagnoles et internationales en seconde équipe ou en tant qu’assistant opérateur, de Balada Triste à Terminator: Dark Fate en passant par Exodus: Gods and Kings ou Abracadabra. Côté musique, on retrouve le compositeur français Pascal Gaigne. Voilà qui s’annonce particulièrement séduisant, comme en témoigne le trailer ci-dessus.

Dans les ultimes moments de la dernière guerre carliste, une fille est sauvée d’un orphelinat par une femme mystérieuse qui vit au fond de la forêt. Blessée, et se sentant aux portes de la mort, la petite fille croira voir un ange venu la chercher pour l’emmener au Paradis … Elle découvrira bientôt que cet être étrange lui a donné la vie éternelle, la forçant à vivre dans les ténèbres de la nuit, ensemble, pour toujours. 

Dans sa nouvelle condition, elle devra affronter le douloureux passage du temps enfermée dans son corps enfant, jusqu’à ce qu’elle rencontre Cándido, un homme humble qui l’accueillera chez lui comme si elle était sa propre fille et qui l’accompagnera dans la lutte contre sa propre nature et dans le rêve de retrouver sa vie perdue.

Ilargi Guztiak, Todas las lunas devait sortir dans les salles espagnoles en février mais a été repoussé sans date.

Votre avis ?

0 0
Aller à la barre d’outils