fbpx

Premier teaser pour Veneciafrenia d’Álex de la Iglesia

4 ans après son dernier long métrage, et après consacré pas mal de temps à la série TV 30 monedas, l’excellentissime Álex de la Iglesia est de retour avec Veneciafrenia, qui inaugure son label « The Fear Collection ».

Venise, ses gondoles, sa basilique… un décor de rêve pour un film d’horreur. Álex de la Iglesia, comme Nicolas Roeg avant lui, s’inspire de la ville italienne pour y faire se dérouler l’action de son nouveau film Veneciafrenia. Un film d’horreur donc, qui marque officiellement la naissance du label « The Fear Collection », né de l’association entre Sony Pictures International Productions, Pokeepsie Films et Amazon Prime Video. D’autres auteurs et réalisateurs feront partie de l’aventure, tels que Jaume Balagueró, Paula Ortiz, Fernando Navarro et Carlos Theron. En attendant, Veneciafrenia est évidemment co-écrit par Jorge Guerricaechevarría et Álex de la Iglesia, et il met en scène Ingrid García Jonsson, Silvia Alonso et Goize Blanco, entourées de Nicolás Illoro, Alberto Bang, Cosimo Fusco, Enrico Lo Verso, Armando de Razza, Caterina Murino et Nico Romero. Il s’agit selon les dires d’Álex de la Iglesia d’un slasher tout à fait classique, mais à la sauce de la Iglesia donc pas si classique que ça.

Dans la nature, il existe un lien indissoluble entre la beauté et la mort. L’être humain, redevable à son environnement, imite ce qu’il observe. Comme les moustiques attirés par le phare le plus lumineux, les touristes éteignent la lumière dans la plus belle ville de la planète. L’agonie des dernières décennies a suscité la colère des Vénitiens. Pour stopper l’invasion, certains se sont organisés, laissant libre cours à leur instinct de survie. Nos protagonistes, un simple groupe de touristes espagnols, se rendent à Venise avec l’intention de s’amuser, inconscients des problèmes qui les entourent. Là, ils seront forcés de se battre pour sauver leur propre vie.

Votre avis ?

0 0
Aller à la barre d’outils