Close

Login

Close

Register

Close

Lost Password

Le Mangeur d’âmes : trailer du nouveau film d’Alexandre Bustillo et Julien Maury

Depuis bientôt 20 ans, le duo formé par Alexandre Bustillo et Julien Maury se bâtit une jolie petite carrière dans le cinéma de genre à tendance horrifique. Cette année on les retrouve en France avec une adaptation du Mangeur d’âmes, roman éponyme d’Alexis Laipsker.

Après une aventure américaine pas très heureuse, on avait retrouvé Alexandre Bustillo et Julien Maury en 2021 avec deux films, un anglo-saxon et l’autre français, The Deep House et Kandisha. Deux propositions radicalement différentes, par ailleurs plus ou moins réussies, mais qui montraient que les deux réalisateurs n’avaient rien perdu de leur envie de cinéma. Deux ans plus tard, les revoilà donc avec Le Mangeur d’âmes. Un film écrit par Annelyse Batrel et Ludovic Lefebvre, et qui est une adaptation du roman éponyme signé Alexis Laipsker, un touche-à-tout roi du poker, journaliste, présentateur TV et auteur de polars depuis quelques années. Comme souvent, ils dirigent un casting étonnant avec notamment Virginie Ledoyen, Paul Hamy et Sandrine Bonnaire. Mais également Francis Renaud, Malik Zidi, Cameron Bain et Lya Oussadit-Lessert. C’est Simon Roca qui signe la photographie et le fidèle Baxter s’est bien entendu chargé du montage.

Le Mangeur d’âmes sortira en France le 24 avril 2024.

La commandante Élisabeth Guardiano est chargée d’aller enquêter sur un double meurtre d’une rare brutalité dans une petite commune des Vosges. Sur place, elle rencontre le capitaine de gendarmerie Franck de Rolan qui fait face à une série de disparitions d’enfants. Impuissants face à un village hostile, ils vont être contraints d’unir leurs forces pour découvrir la vérité, une vérité terrifiante empreinte de légendes occultes…

Si tu aimes, partage !

    Répondre

    Votre adresse mail ne sera pas visible. Les champs requis sont marqués par *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Merci pour votre commentaire !

    A lire également