Un teaser pour The House That Jack Built de Lars Von Trier

Si le retour à Cannes de Lars Von Trier est un total non-évènement, la sortie prochaine de son nouveau long-métrage après une longue période d’absence est bel et bien un évènement. Et avec The House That Jack Built, le danois risque bien de frapper très fort comme ne le laisse pas nécessairement penser ce trop court teaser.

Cinq années ont passé depuis la sortie du bouleversant et troublant diptyque Nymphomaniac volume 1 et volume 2. Il s’agit de la plus grosse période d’inactivité filmique de Lars Von Trier depuis le début de sa carrière de réalisateur de cinéma dans les années 80. Avec The House That Jack Built, le réalisateur danois s’attaque au film de serial killer mais à sa manière, à travers une construction épisodique, et en y mettant évidemment énormément de sa propre dépression. Il offre ici le rôle principal à l’acteur Matt Dillon, entouré d’un beau casting constitué de Bruno Ganz, Uma Thurman, Siobhan Fallon Hogan, Sofie Gråbøl, Riley Keough ou encore Jeremy Davies. Il retrouve le directeur de la photographie chilien Manuel Alberto Claro, avec qui Lars Von Trier collabore depuis Melancholia.

États-Unis, années 70.
Nous suivons le très brillant Jack à travers cinq incidents et découvrons les meurtres qui vont marquer son parcours de tueur en série. L’histoire est vécue du point de vue de Jack. Il considère chaque meurtre comme une œuvre d’art en soi. Alors que l’ultime et inévitable intervention de la police ne cesse de se rapprocher (ce qui exaspère Jack et lui met la pression) il décide – contrairement à toute logique – de prendre de plus en plus de risques. Tout au long du film, nous découvrons les descriptions de Jack sur sa situation personnelle, ses problèmes et ses pensées à travers sa conversation avec un inconnu, Verge. Un mélange grotesque de sophismes, d’apitoiement presque enfantin sur soi et d’explications détaillées sur les manœuvres dangereuses et difficiles de Jack.

The House That Jack Built sera présenté hors compétition au Festival de Cannes 2018.

Lost Password