Un teaser élégant pour Dirty God de Sacha Polak

Pour son troisième long métrage de fiction, la réalisatrice néerlandaise Sacha Polak s’aventure en langue anglaise et sur le terrain des violences faites aux femmes. Dirty God s’annonce éprouvant, mais d’une élégance remarquable.

Présenté en ouverture de Rotterdam puis à Sundance fin janvier, Dirty God est le nouveau film de Sacha Polak. Une réalisatrice néerlandaise récompensée à la Berlinale pour ses deux premiers longs métrages de fiction : Hemel en 2012 et Zurich en 2015. Deux drames. Elle avait également réalisé en 2013 le documentaire New Boobs, dans lequel elle se mettait en scène dans sa réflexion concernant la gestion du gêne BRCA1 et l’éventualité du développement d’un cancer du sein. Autant dire que les sujets lourds, Sacha Polak connait, et elle sait les mettre en scène. Avec Dirty God, elle aborde l’existence d’une victime d’une attaque à l’acide par un partenaire monstrueux. Un phénomène malheureusement trop répandu et qui mérite un traitement cinématographique à la hauteur. Pour plus d’authenticité, la réalisatrice a choisi de confier le rôle principal à Vicky Knight, une victime véritable d’un incendie et dont le corps est marqué de brûlures. Il est évidemment question de reconstruction et du regard des autres. Le traitement semble en tout cas à la hauteur du sujet.

Le visage à moitié brûlé, et une petite fille de deux ans. C’est tout ce qu’il reste de la relation de Jade à son ex, qui l’a défigurée à l’acide. A la violence de cette relation « amoureuse », succède désormais celle du regard des autres. Face à cette nouvelle vie qu’elle n’a pas choisie, Jade doit faire un choix : se laisser couler, ou s’accepter, réapprendre à sourire, et à aimer…

Dirty God sortira en France le 19 juin 2019.

Lost Password