Teaser pour Labyrinth of Cinema de Nobuhiko Ôbayashi

Nobuhiko Ôbayashi nous a malheureusement quittés. Il reste toute une oeuvre foisonnante et méconnue à (re)découvrir, mais également son dernier film. Clairement testamentaire, Labyrinth of Cinema ressemble à des adieux chatoyants et bourrés d’idées à l’image de cet auteur vraiment pas comme les autres.

Quel beau titre ! Labyrinth of Cinema. Il s’agit de la « seconde partie » du testament offert au monde par Nobuhiko Ôbayashi. En effet, malgré le diagnostic d’un cancer du poumon en phase terminale en 2016, avec quelques mois à vivre seulement, le réalisateur magicien a décidé qu’il ne partirait pas sans achever son oeuvre. Il a d’abord mis en route Hanagatami, projet qui lui tenait à coeur depuis une quarantaine d’années, puis ce Labyrinth of Cinema. Le film a été présenté au Tokyo International Film Festival le 1er novembre dernier et Nobuhiko Ôbayashi a tiré sa dernière révérence près de 6 mois plus tard. Lors de sa présentation, il a montré qu’il s’agissait de son ultime travail pour la paix, pour ouvrir les yeux à la jeune génération sur les horreurs de la guerre, la vraie. Et bien qu’il blaguait sur le fait de faire des films pendant encore 1000 ans, il s’agira de son oeuvre testamentaire ultime. Labyrinth of Cinema réunit un casting complètement fou, dans lequel le trio principal composé de Takuro Atsuki, Yoshihiko Hosoda et Takahito Hosoyamada va croiser, entre autres, Tadanobu Asano, Shinnosuke Mitsushima, Riko Narumi, le musicien et chanteur du Yellow Magic Orchestra, Yukihiro Takahashi, l’actrice vétérane Kayoko Shiraishi, dont on n’oubliera jamais la prestation en Hide Ôba dans Elle s’appelait Scorpion, le réalisateur Makoto Tezuka…, et tant d’autres qui sont venus à leur manière célébrer le cinéma et l’oeuvre pacifiste de Nobuhiko Ôbayashi.

Un groupe de jeunes voyagent dans le temps lorsqu’ils sont dans une salle de cinéma juste avant la fermeture. Ils sont témoins de morts au cours des derniers jours de l’époque féodale japonaise et sur le front de la guerre en Chine avant d’être envoyés à Hiroshima juste avant le largage de la bombe atomique.

Labyrinth of Cinema doit sortir courant 2020 au Japon.

Votre avis ?

0 0
Donec consequat. leo. risus. et, eget Sed ut