José Coronado dans le teaser d’Oro d’Agustín Díaz Yanes

Après presque 10 ans d’absence, le toujours très ambitieux Agustín Díaz Yanes est de retour. Et avec Oro, qui réunit un casting en or massif, il s’attaque à nouveau à l’adaptation d’un texte d’Arturo Pérez-Reverte.

Agustín Díaz Yanes est un metteur en scène rare. 5 films en une vingtaine d’années. Personne ne parlera de nous quand nous serons mortes, lauréat de 8 Goya en 1996, Sans nouvelles de Dieu, avec Penélope Cruz et Victoria Abril, Capitaine Alatriste avec Viggo Mortensen, lauréat de 3 Goya en 2007, Solo quiero caminar avec Diego Luna, et bientôt Oro. Celui qui fut l’assistant de Pedro Almodóvar sur Attache-moi ! adapte cette fois un récit très ambitieux et inédit signé Arturo Pérez-Reverte, auteur déjà à l’origine de Capitaine Alatriste. Un récit construit d’après de longues recherches sur les conquistadors en Amérique du Sud, à la fin du XVIème siècle. En passant après The Revenant et The Lost City of Z, Oro aura fort à faire pour s’imposer à l’international mais possède de sérieux atouts comme en témoigne ce premier teaser assez impressionnant.

Parmi ses gros atouts, un casting qui réunit pas loin de ce qui se fait de mieux en Espagne avec José Coronado (Pas de répit pour les salauds, L’homme aux mille visages), Raúl Arévalo (La isla mínima), Bárbara Lennie (La niña de fuego), Óscar Jaenada, Antonio Dechent (Intacto) et Juan Diego (Torremolinos).

Fin du XVIème siècle. A une époque marqué par l’arrivée des conquistadors espagnols aux Indes, une expédition formée de trente hommes et deux femmes s’aventure dans la jungle amazonienne à la recherche de la cité mythique d’El Dorado, qu’on dit faite d’or. Pour se sortir de la misère dans laquelle il vit sans son pays d’origine, et accéder à la gloire et la fortune, ce groupe d’aventuriers va vivre une aventure épique faite de peurs, de dangers, de cruauté et d’obscurité.

Oro sortira en Espagne le 27 octobre 2017.

Lost Password