Anna Mouglalis est Paula Maxa dans The Most Assassinated Woman in the World

Toujours assez peu présente sur les écrans, Anna Mouglalis va interpréter Paula Maxa, une des plus importantes comédiennes de théâtre du Grand-Guignol, dans The Most Assassinated Woman in the World. Et voici la première image de l’actrice dans ce film qui signe les débuts du producteur Franck Ribière derrière la caméra d’un long métrage de fiction.

Le nom de Franck Ribière est bien connu des amateurs de cinéma de genre. Producteur et fondateur de La Fabrique de films, il a produit Maléfique, A l’intérieur, Livide… mais également Cellule 211, Crimes à Oxford, Balada Triste, Les sorcières de Zugarramurdi, El Niño, Appel inconnu… entre autres. Un producteur très impliqué dans un cinéma de genre généralement de grande qualité, en France comme en Espagne. Après avoir réalisé le documentaire Steak (R)evolution en 2014, le voilà qui met en scène son premier long métrage de fiction. Un long métrage logiquement international et qui renoue avec une tradition bien française, dont le cinéma de genre hexagonal ferait bien de s’inspirer de temps en temps : le théâtre du Grand-Guignol. Et ici un personnage en particulier, la comédienne Paula Maxa. Cette comédienne, apparue brièvement au cinéma dans Les Vampires de Louis Feuillade, était une star du théâtre du Grand-Guignol et de ses pièces macabres. Les dizaines de milliers de fois qu’elle fut mise à mort sur scène, d’à peu près toutes les façons possibles et imaginables, lui valurent le surnom de « la femme la plus assassinée au monde ». The Most Assassinated Woman in the World lui rend donc hommage. Elle y réapparait sous les traits d’Anna Mouglalis, entourée de Niels Schneider, Eric Godon et André Wilms. The Most Assassinated Woman in the World est né d’une idée de James Charkow et David Murdoch, et le scénario a été écrit par Franck Ribière et Vérane Frédiani, miss cinéma sur Canal+ au début des années 2000 et cofondatrice de La Fabrique de films.

Lost Password